Centrafrique : Le torchon brûle entre la MINUSCA et l’opposition politique (COD-2020)

French | English

Par Firmine YABADA

PARIS [LNC] – Depuis quelques jours, Mankeur N’Diaye, assisté de son doungourou Vladimir Monteiro, aka “la langue de bois du Brésil” est en  guerre ouverte contre les politiciens de l’opposition. Avec Dologuélé et son URCA visé en premier. Dans la genèse de l’histoire, c’est Mankeur N’Diaye qui avait mis le feu aux poudre le premier, le 20 décembre 2020, en accusant “des acteurs politiques” d’avoir fait alliance avec “certains groupes armés”. Une accusation gratuite en l’état, puisque ne spécifiant pas les noms de ces acteurs politiques. La réaction de l’opposition ne tardera pas à venir. Au moins tous sont dans le dialogue tant prôné.

Missile en retour de la COD2020, accusant la MINUSCA de couvrir des fraudes électorales. Réplique de Monteiro le porte parole de la MINUSCA, avec un tir de lance grenade : Les accusations de la COD2020 contre le G5+ et Mankeur N’Diaye sont fallacieuses & sans fondement. Bizarrement, elle ne dit rien sur l’ex-président François Bozizé, allié des groupes armés responsables des violences actuelles. C’est une insulte au peuple de la RCA.”

Phrase très très malheureuse, car…. L’URCA le met KO : “Qui sont les complices des bandes armées si ce ne sont Touadera et vous la MINUSCA ? Ca, vous n’en parlez pas. Votre mission n’est-elle pas de les mettre hors jeu ?”

RUPTURE CONSOMMÉE !

Mankeur N’Diaye pourtant, diplomate de formation n’arrange pas son image déjà dégradée en Centrafrique. Pour mettre les choses au clair, il va devoir préciser les noms de ces “acteurs politiques” complices de “certaines bandes armées.”

Parce qu’accuser sans preuve, c’est très grave. Surtout dans un climat très tendu dans le pays, aussi bien sur le plan sécuritaire que politiquement.

Il est vrai que la MINUSCA partant du principe qu’elle a toujours raison, ne supporte ni la crtique, ni la contradiction. Et s’enfermant dans un autisme hautain, ce n’est pas cela qui arrangera l’ambiance.

Et… Comme le dit Monteiro, en quelque sorte oser les critiquer, c’est : “Une insulte au peuple de la RCA.”

En gros : VOS GUEULES !

LIRE AUSSI : Centrafrique/MINUSCA : Accident mortel à Béboura. Ce qui s’est vraiment passé !

© Janvier 2021 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés.