Centrafrique : Bangassou, crise sécuritaire, une dizaine de morts & de blessés lors d’une attaque de rebelles

French | English

Par V.M

BANGASSOU [LNC] – La situation sécuritaire toujours volatile en RCA. A Bangassou (Sud-Est), malgré les alertes depuis une semaine d’attaque par les forces rebelles du CPC, et non prises en compte par les forces de sécurité et de défense (FACA et MINUSCA), la ville fut sous le feu de la coalition rebelle, dès l’aube de Dimanche 3 janvier 2021. Panique dans la population, dont une partie a fui au Congo voisin.

« Les affrontements ont commencé aux alentours de 5 heures du matin, il y a des tirs et des détonations autour du centre-ville », a déclaré Mgr Aguirre, l’évêque catholique de la ville.

Près de 3 heures d’affrontements sous la pluie.

Un bilan provisoire et non exhaustif des combats, faisant état d’au moins 10 morts, dont trois FACA, et une quinzaine de blessés (dont 12 pris en charge par MSF), selon des sources locales, et religieuses.

Ciblée prioritairement par les assaillants, des bâtiments publics, et la base militaires des forces armées centrafricaines dans la ville. Ces dernières se sont alors réfugiées à la base de la MINUSCA.

Une situation encore confuse sur les positions mouvantes des forces en présence. Avec des rebelles toujours présents dans la ville et ses alentours, contrairement aux affirmations gouvernementales, annonçant qu’ils auraient été repoussés. La MINUSCA quant à elle effectue des patrouilles dans la localité.

DÉBANDADE DES HABITANTS 

En dépit des appels au calme des rebelles, beaucoup d’habitants paniqués ont pris refuge à Tokoyo, à la Mosquée centrale, dans les enceintes catholiques, ou traversé le fleuve Oubangui pour se réfugier en face en RDC.

© Janvier 2021 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés.