Centrafrique/ELECTIONS2020 : Dologuélé-Ziguélé, même combat, ils ont dit.. [Audio]

French | English

Par Justin BELONGO

BANGUI [LNC] – L’un, Martin Ziguélé, jugé opposant mou, et l’autre Anicet Dologuélé, jugé opposant farouche. Mais tous les deux unis pour un même constat, l’absence de crédit de ces élections que le pouvoir en place, tenait tant à coeur coûte que coûte, avec la complicité du G5+ et autres, tenues dans d’épouvantables conditions. Les déclarations de ces deux crocodiles du marigot politique centrafricain, au lendemain des votes valent leur pesant de cacahuètes. 

Martin Ziguélé le leader du MLPC : “Même dans ma localité d’origine, où je suis député, je ne vote pas. C’est pour vous dire. C’est une situation préoccupante. Mais qui aurait pu être anticipée. Parce qu’on nous a annoncé un plan de sécurisation des élections. On nous a fait beaucoup, beaucoup de discours là dessus. Et vous voyez au résultat…Chaque fois qu’il y a un coup de feu dans une ville, la population disparaît, et il n’y a pas d’élection.” 

.

A l’URCA, A.G Dologuélé dégaine : “Quand nous avons vu se développer cette insécurité, nous nous sommes dit, Ah ! Il ne faut pas priver les centrafricains du droit de vote. Il faut d”abord que le chef de l’état discute avec ceux qui prennent des armes, pour réussir à calmer la situation, pour permettre à chaque citoyen d’aller exercer son droit de vote. Mais vous savez comment le chef de l’état réagit ? Quand Dologuélé dit une chose, il faut que rigoureusement il fasse l’inverse. Même si c’est pour le bien des centrafricains. Donc il a fait l’inverse. Et voilà, plus de la moitié des centrafricains, je dirais même les 3/4 des villes centrafricaines n’ont pas voté. 

© Décembre 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés