NATIONS UNIES : Déclaration de Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU

Secretary-General António Guterres

Au moment où les centrafricains se préparent à prendre part aux élections générales du 27 décembre, le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à s’assurer que le vote se déroule de manière paisible, inclusive et crédible. À cette fin, il invite tous les acteurs à s’abstenir de toute action, y compris le recours à la violence, les discours de haine et l’incitation à la violence, qui pourrait menacer des vies humaines et compromettre le processus électoral ainsi que la stabilité nationale.

Le Secrétaire général condamne les attaques à l’encontre des civils, des travailleurs humanitaires, de l’autorité de l’État et des Casques bleus, ainsi qu’à l’encontre des candidats. Il demande aux autorités nationales de s’assurer que les auteurs des violences liées aux élections rendent des comptes. Il exhorte les parties signataires de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine à respecter leurs engagements et résoudre leurs préoccupations de manière pacifique.   

Le Secrétaire général appelle également tous les acteurs à résoudre leurs différends de manière pacifique, y compris à travers un dialogue constant, ainsi que les mécanismes institutionnels appropriés, conformément aux lois nationales.

Le Secrétaire général souhaite rassurer le peuple centrafricain du soutien et de la solidarité continus des Nations Unies à leurs efforts de consolidation de la paix et de la démocratie, en étroite collaboration avec les partenaires nationaux, régionaux, et internationaux.  

Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général 

New York, 26 décembre 2020