Centrafrique : Le pays replonge dans une nouvelle grave crise, la coalition rebelle veut prendre le pouvoir

French | English

Par Michal MAMADOU

BANGUI [LNC] – C’est par un second communiqué paru ce jour, que la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC), composée de six groupes rebelles, Séléka et Anti-balaka réunis, vient d’annoncer sa volonté de prendre le contrôle de tout le territoire national. Et donc d’évincer Touadera du pouvoir. Leurs offensives ont déjà commencé depuis le début de la semaine, en prenant d’assaut plusieurs villes de l’arrière pays. De nombreux clashs avec les forces de la MINUSCA et celles des FACA ont déjà eu lieu avec de nombreux morts des deux côtés. A cette heure, rien ne garantit que les élections du 27 décembre auront bien lieu, tant, comme en 2013, le pays a rebasculé de nouveau dans l’instabilité sécuritaire. 

Le gouvernement dès Vendredi avait pris la mesure de la gravité de la situation, par un communiqué de son porte parole Maxime Kazagui, déclarant que le responsable de ces troubles en cours était l’ex président déchu François Bozizé. Mais sans apporter plus de précisions sur son accusation. Cependant, les menaces sont bien réelles. Et le CPC, via son second communiqué ci-dessous, confirme les faits, de sa volonté de prendre le contrôle du pays.

LIRE AUSSI : Centrafrique : Création d’un “Front anti-Touadera” par les ennemis d’hier, Séléka & Anti-Balaka

© Décembre 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés