Centrafrique : Barbouze ou espion, un français arrêté à Bangui avec un arsenal de guerre

Qatar Airways [CPS] WW

Français English

Par  John SILVER 

BANGUI (LNC) – L’affaire est devenue une nouvelle source de crise entre le Centrafrique et la France. Lundi dernier, l’Office central pour la répression du banditisme (OCRB) de Bangui a arrêté un français de 55 ans, détenteur d’armes de guerre à son domicile. Il est en prison au Camp de Roux. Réaction immédiate de la France, ce ne serait qu’une nouvelle instrumentalisation des russes (Sans les citer nommément). Argument à priori fallacieux qui n’explique rien des faits.

Pour le procureur général de Bangui Éric Didier Tambo, ce français a été appréhendé, lundi 10 mai, à son domicile et les enquêteurs auraient retrouvé “un véritable arsenal de guerre”.

L’homme a été arrêté avec “d’énormes quantités d’armes et de munitions”, a déclaré sur Twitter  Valery Zakharov, le conseiller russe à la sécurité nationale de Faustin Touadéra.

UN JOURNALISTE ?

Selon les autorités, l’homme aurait déclaré être un journaliste, ce qui n’a pas pu être confirmé. Ni expliquer comment il détenait autant d’armes de guerre à son domicile.

D’une source diplomatique se confiant à LNC, l’individu du nom de Juan Rémy Guignolot serait connu pour avoir été une des têtes pensantes de la formation de la coalition militaire de la Séléka en 2010.

Toujours selon des sources humanitaires, l’homme avait travaillé comme garde du corps pour plusieurs organisations rebelles en RCA, cherchant à renverser le gouvernement.

© Mai 2021 – LAMINE MEDIA – Tous droits réservés.