Centrafrique : La vérité sur les menaces de mutinerie de soldats

Qatar Airways [CPS] WW

Français | English

Par Lingyun Xu Wan

BAMBARI (LNC) – L’affaire de préparation de mutinerie de soldats, un dossier un peu plus compliqué, ou bien plus simple que cela !

Si Touadera il y a quelques jours, faisait monter la mayonnaise, et alarmait le public en évoquant des projets de mutinerie de soldats, il n’avait pas tout dit.

L’affaire a été plus clarifiée Samedi dernier par le ministre de la Défense, Joseph Yaketé, qui, malgré lui, sur les ondes nationales d’aussi dénoncer ces menaces de mutinerie d’une partie des éléments des Forces armées centrafricaines (FACA) certes, mais en spécifiant également, que cela ne concernait que ceux qui avaient été mis de force à la retraite par l’Etat Major.

Ce que Faustin Touadera avait tout simplement occulté.

Le ministre de la Défense d’expliquer que ces départs imposés à la retraite d’une partie des soldats, environ mille, était une exigence de la communauté internationale, afin de favoriser la restructuration des forces de défense nationale.
Comprenne qui pourra, car le prétexte d’exigence de la communauté internationale reste flou !

Mais en vérité, la raison fondamentale de la grogne de ces soldats tient en trois causes :

  1. la revalorisation de leur solde,
  2. l’avancement en grade et surtout, comme d’habitude en RCA,
  3. le règlement de leurs arriérés de salaire.

    Ce n’est donc pas une mutinerie qui est en gestation, mais une simple revendication corporatiste, et bien loin d’être une démarche pouvant replonger le pays dans la crise.

    Tout simplement, encore un banal fait de salaires impayés de fonctionnaires par l’Etat.

© Février 2017 – LAMINE MEDIA – Tous droits réservés.