Russie : Moscou dit vouloir retirer ses troupes de Centrafrique

French | English

Par Fatima Katiza LAMINE

NEW YORK [LNC] – La présence des mercenaires russes du groupe Wagner, fait suite à un contrat signé avec eux en 2017 par Faustin TOUADERA. Avec en corollaire, de nombreuses concessions d’exploitation minière en RCA concédées à la Russie, et ce sans l’accord, ni information préalable du parlement centrafricain. Mi-décembre 2020, la Russie a ainsi déployé des hommes et du matériel militaire lourd, pour aider l’armée centrafricaine à faire face à l’offensive de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC). Cela, en toute violation de l’embargo de l’ONU (une proposition de la France) sur les armes en Centrafrique. Mais voilà, Vendredi dernier, au Conseil de Sécurité, la Russie y a annoncé vouloir retirer ses troupes de RCA. Un coup fatal pour la Touaderasky ?

 “Nous allons retirer de Centrafrique nos instructeurs non armés qui ont été déployés en renfort en décembre” et “cette information a été transmise au Comité de sanctions”, a déclaré le porte-parole de la mission diplomatique russe à l’ONU.

Or officiellement, ces dits instructeurs sont censés être non-armés. Donc rien de nouveau dans rhétorique russe.

En vérité, le Kremlin souffre de la mauvaise image de Faustin Touadera, et en RCA, mais surtout à l’international. Car difficile de cacher plus avant cette mascarade d’élection ayant vu Touadera se reproduire au pouvoir. Les tricheries électorales furent telles, qu’à part les européens faisant mine de ne pas savoir, les russes eux cherchent à retirer leurs pénates de là.

Et de se demander “If Faustin is the right man at the right place”.

© Janvier 2021 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés.