DÉPÊCHE/L’A.N.E au diapason de l’Etat, qui ne paye pas ses salariés

Français | English

L’Autorité Nationale des Élections, la bien nommée A.N.E (Fallait l’inventer celle là question acronyme ridicule) se distingue joyeusement par une de ses nouvelles impérities. Ses agents dits “tablettes” à Boali sont en grève depuis 4 jours, et refusent de reprendre le travail, tant que leurs dûs ne leur seront pas versés. Problème, l’A.N.E sous financée n’a pas d’argent pour les payer. Le recensement des électeurs pour qu’ils aillent voter a du plomb dans l’aile.

L’ANE ne peut que braire dans le vide.

Albert Mahamat FALL – LNC

Be the first to comment

Leave a Reply