FINANCE : Une nouvelle solution d’interopérabilité de l’argent mobile déployée dans la zone CEMAC

Français | English

Par Ayang Macdonald

Un service intégré de paiement électronique appelé GIMACPAY a été introduit dans les six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, CEMAC. Les pays en question sont le Cameroun, la République du Congo, le Tchad, la République centrafricaine, la Guinée équatoriale et le Gabon. La plateforme, qui permet l’interopérabilité de l’argent mobile et de services bancaires dans les pays concernés, est entrée en vigueur le 10 juillet 2020, selon un communiqué de presse annonçant le développement, publié par le quotidien d’État camerounais, “Cameroon Tribune”, le 21 Juillet.

Le service a été mis en place par la Central African Interbank Electronic Payment Organization (GIMAC), avec le soutien de la Banque des États de l’Afrique centrale ( BEAC ).

GIMACPAY garantira une interopérabilité facile des transactions bancaires et mobiles (électroniques)

Le lancement de GIMACPAY – un écosystème intégré de cartes et de transfert d’argent mobile – intervient après une phase d’essai de plus de six mois, qui a vu la participation de 14 sociétés bancaires et de monnaie électronique de la sous-région. Au cours de la phase pilote, plus de 100 000 (cent mille) transactions mobiles ont été traitées pour un montant cumulé de 1,7 milliard de F CFA selon les responsables du GIMAC. Les problèmes d’efficacité, de sécurité et de confidentialité des transactions du système ont également été testés.

Les sociétés bancaires et d’argent mobile de l’écosystème GIMACPAY comprennent : BGFI Bank Gabon, BICEC, UBA, Airtel Gabon, Orange Cameroun, MTN Cameroun, TERRAPAY, NFC Bank, BSCA Bank, CCA Bank, Express Union, CCEI Bank, CBC et MAVIANCE.

Selon le directeur général du GIMAC, Valentin Mbozo’o , GIMACPAY est un service qui vise à faciliter «les transactions mobiles et bancaires interopérables au profit de la population de la région CEMAC».

«Les habitants de la région CEMAC pourront utiliser les services financiers de ces institutions pour transférer de l’argent d’un opérateur de compte mobile à un autre, ou un compte bancaire, et vice versa. Ils peuvent également acheter des biens et des services auprès de marchands affiliés, effectuer des retraits sans carte sur les guichets automatiques, ainsi que recevoir des virements internationaux sur leurs comptes d’argent mobile ou bancaires » , explique le communiqué de GIMAC.

«Le système permet également de payer en utilisant le code QR – pour les factures d’eau et d’électricité, les abonnements aux bouquet de télévision et les recharges téléphoniques», a déclaré le directeur général de GIMAC dans une interview à Cameroon Tribune.

L’organisation affirme que la mise en place de la plateforme GIMACPAY s’inscrit dans son objectif d’inclusion financière qui vise à «étendre son réseau en intégrant tous les acteurs du paiement électronique au sein de la région CEMAC à court terme».

Selon GIMAC, à ce jour, le service de paiement électronique intégré, qui sera bientôt étendu à l’ensemble du continent, compte déjà 18 millions d’utilisateurs de comptes mobiles et environ 800 000 (huit cent mille) utilisateurs de GIMAC et de cartes bancaires internationales. Le service peut également être utilisé par des non-titulaires de comptes bancaires ou d’argent mobile.