Centrafrique : Le DETAO 5 offre un puits à la Maison des Jeunes du 8ème à Bangui

 

Français | English

Par V.M

BANGUI [LNC] – L’eau courante dans la capitale centrafricaine est une denrée rare. La SODECA, la compagnie nationale des eaux peine toujours à satisfaire les besoins des citoyens. Ce qui force ceux qui le peuvent à avoir recours aux puits. C’est samedi dernier que les militaires français du “Détachement d’Appui Opérationnel n°5″ (DETAO 5) ont offert à ce centre des jeunes du quartier (CNJ), un puits d’eau courante. Le coût de l’opération est estimé à plus de 5 millions de F CFA.

L‘inauguration a eu lieu devant de nombreuses personnes, dont des dignitaires du quartier.

Lors de son discours, le Lieutenant-colonel Hervé Ildiss, commandant du DETAO 5 a déclaré : « Je suis très heureux de l’accueil que nous a réservé la jeunesse du 8ème arrondissement. Le DETAO 5 n’est pas à sa première réalisation au sein de cette Maison des Jeunes. Nous avons financé ce projet pour son caractère social, et nous espérons que cela pourra soulager le Conseil Local de Jeunesse du 8ème, ainsi que la population environnante. Pour nous, le coût n’a pas d’importance, mais plutôt ce que cela va apporter à la population. L’intérêt est que ce forage apporte de l’autonomie au CNJ. Les Banguissois devraient savoir une chose : la jeunesse de Centrafrique est l’avenir du pays, car cette nation est à reconstruire, et la France est à ses côtés pour son relèvement».

En réponse, le président du Conseil Local de la Jeunesse du 8ème, Trésor Adoum, a mis en exergue rappelé “le lien exceptionnel entre la RCA et la France” : «L’inauguration de ce forage dans l’enceinte de la Maison des Jeunes permettra non seulement l’autonomisation du bureau, mais permettra aussi d’aider à pallier aux difficultés de la population en besoin d’eau potable.” 

Exhortant également la jeunesse à faire bon usage de cette infrastructure, et d’en assurer la protection.

© Juillet 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés