Centrafrique : Bouchon des Séléka à Kaga-Bandoro

Joseph Decalo

KAGA-BANDORO (LNC) — Partie de Bouar et des environs, et non de Bangui comme les confrères du RJDH l’ont publié, toute une colonne Séléka est arrivée depuis 48 heures dans la ville de Kaga-Bandoro (à environ 300 kilomètres au nord de Bangui), en principe en transit vers le Tchad, fuyant les affrontements avec les milices Anti Balaka/ex Faca.

Toutefois, comme avant de quitter Bouar ils avaient semé la désolation, c’est tout le long de la route qu’ils ont continué à perpétré leurs crimes.

L’envahissement de Kaga-Bandoro par les Séléka n’est qu’un ajout à ceux qui étaient déjà là depuis le 25 décembre 2012.
Car depuis plus d’une année, cette ville vit le martyr dans l’indifférence générale du reste de la nation.
Coincés entre les razzias des éleveurs peuhls et les rackets des Séléka, c’est la souffrance qui se poursuit, surtout la nuit, en dépit de la présence des troupes tchadiennes de la MISCA enfin sur le terrain pour patrouiller.
Un point cependant qui n’est pas pour rassurer les populations, étant donné la nationalité des soldats, craignant des collusions avec les Séléka comme ce fut le cas à Bangui pour commettre en commun d’autres exactions.

© Janvier 2014 LNC