Les imbécilités du FIDH le mouvement mondial des droits de l’Homme sur le Centrafrique

Fatima Katiza LAMINE
Directrice de publication de LNC

(LNC) — En passant seulement moins de 10 jours en Centrafrique, le FIDH a osé prétendre que les assassinats de la Séléka ne serait que de 400 personnes ?

Mais ces gens là se moquent de qui là ?
10 jours dans le pays pour tout savoir de la réalité ?
C’est de la blague !!

NOUS LNC DISONS ET NE CESSONS DE LE DIRE QUE LE CHIFFRE PROCHE DE LA VERITE C’EST 3.000.

Des organisations centrafricaines commencent déjà à valider ce chiffre.
400 morts ? C’est à peine ce qui s’est passé à Bangui non ?

La même chose sur le nombre des réfugiés centrafricains en RDC.
On parle de 55.000.
C’est faux !

C’est près de 100.000 centrafricains qui sont réfugiés en RDC depuis 2009.

Maintenant, les centrafricains le savent, LNC est sur le terrain en Centrafrique et cela tous les jours.
Et qui mieux que les centrafricains sont les mieux placés pour savoir ce qui se passe dans leur pays ?

LNC est centrafricain, appartient à tous les compatriotes sans aucune espèce de différence.

Avons-nous besoin du FIDH et des échotiers comme l’AFP que tout le monde sur la planète reprend systématiquement comme des moutons pour parler des réalités de ce qui se passe chez nous ?
En plus en relayant de fausses informations ?

NON !

Je ne vais pas tomber dans le pathos de la complainte, vous êtes là des milliers à nous dire que LNC n’a rien à prouver, ni à justifier à personne.

Et notre victoire à nous, c’est de voir que toutes tendances politiques confondues, tout le monde reconnaît à LNC sa neutralité et absence de prise de parti comme tant courant dans la presse de chez nous.

Tous savent que sur LNC ils auront liberté d’expression.

Et c’est notre devoir d’être ce plateau d’expression libre pour tous.

Portez-vous bien

Fatima K. LAMINE

© Juillet 2013 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés