Centrafrique : Touadera bien décidé à tripatouiller la Constitution à son avantage pour se perdurer au pouvoir

Français | English

Gilles DELEUZE

PARIS [LNC] – Le fait ne faisait aucun doute dans son esprit. Comme ses chances d’être réélu à la régulière se faisant compliquées. Et l’Union Européenne l’ayant tancé de ne plus refaire ses bourrages d’urnes, au risque de lui couper les vivres. Dès lors, FAT, dès que l’opportunité du Coronavirus se présentait comme prétexte, il bondissait sur l’occasion pour s’en servir et faire en sorte de chercher à se reproduire au pouvoir sous des prétextes juridiques fallacieux. Raison pour laquelle il instrumentalisait un micro parti comme le MCD, et bien évidemment son MCU, pour battre campagne en sa faveur dans un parlement déjà corrompu. L’opposition n’était pas dupe de la manœuvre, mais que peut-elle faire pour s’opposer, à part protester ? Les dés étant déjà pipés d’avance.

Dans la petite sphère du marigot de la politique centrafricaine, Faustin Touadéra ne cachait pas son envie de faire un coup d’état constitutionnel pour rester au pouvoir, sans passer par les urnes. Et surtout, d’après le plan élaboré, après deux ans d’intérim, de déclarer son premier mandat caduc, du fait des troubles dus au Coronavirus, et de repartir à zéro. Un plan secret qui fut éventé récemment.

ACTIVER LES RÉSEAUX

Dès le départ, il mettait à contribution Mathurin Dimbelet Nakoe, le président du Mouvement Centrafrique debout (MCD), un de ses soutiens, pour creuser le sujet. Ce petit parti peu connu n’en est pas pour autant moins influent.

Dès lors, commencera le jeu de dupes des députés du MCU, son parti, pour discrètement le 16 avril, voter pour une modification de la Constitution dans son sens.

Un procédé complètement illégal, la Constitution ne prévoyant pas sa modification en cas de force majeur, afin de laisser en place le président en exercice.

Car il appartient, uniquement à la Cour Constitutionnelle de trancher sur ce litige, et non aux députés de s’auto-autoriser. Mais nous sommes en RCA, le pays de tous les paradoxes.

D’ailleurs face à ces tripatouillages annoncés, la Cour Constitutionnelle ne pipe mot. En privé, sa présidente Danielle Darlan, de prier le président d faire au mieux (sic).

Autant dire qu’elle lui ouvre la porte à toutes les fenêtres.

Pour la forme, la proposition de modification de la Constitution a été envoyée au gouvernement pour avis. Mais l’on sait déjà que le 22 avril dernier, cela a été validée par le cabinet du président et devait être approuvée en Conseil des ministres.

POURQUOI TOUADERA EST ALLÉ SE PROMENER DANS LES DEUX CONGO ?

Conscient que son coup de force passerait mal dans l’opinion. Même si du côté des centrafricains qui ont l’habitude de gober toutes les couleuvres, et que l’opposition politique ne l’effrayant pas. C’est à l’international que cela risquerait de mal se passer. Le monde entier sait que ses mic-macs de corruption à tout va ne sont pas passés inaperçus. Il lui fallait des cautions politiques, au moins dans la sous région.

Pour cela que donnant le mauvais exemple, en brisant le confinement d’interdiction de sortie du territoire, il louait un avion  privé pour se rendre à Kinshasa et à Brazzaville dans la même journée.

Félix Tshisekedi à Kinshasa, en grandes difficultés politique lui-même avec son parlement de le recevoir à bras ouverts, et Denis Sassou-N’Guesso, un professionnel des coups fourrés d’en faire de même.

Mais contrairement aux apparences, ce ne fut pas sur un coup de tête qu’il s’en est allé vadrouiller aux Congo, mais par un processus savamment préparé en avance par Sani Yalo, son conseiller personnel en affaires, par aussi François Beya À Kinshasa, et Jean-Dominique Okemba à Brazzaville.

L’idée consistant à disposer de solides appuis sous régionaux quand il passera à l’action.  Impossible d’avoir le soutien du Tchad, Deby le déteste. Et pas mieux au Cameroun, Biya ne le supporte pas, même en peinture.

En conclusion, il exprime là, tout son mépris du peu de principe de démocratie en Centrafrique. Et il a de quoi tenir. il a appris à truquer dans le giron de son maître à penser François Bozizé. un imbattable en matière de magouilles.

© Avril 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés