Centrafrique : Classement mondial de la liberté de la presse dans le monde, la RCA frémit

Français | English

Marie-Pierre COPPENS

BRUXELLES [LNC] – Dans le dernier classement mondial de “Reporters sans frontières” pour 2020, le Centrafrique améliore son score en passant à 132ème place sur 180. Mieux que l’année dernière ou elle figurait à la 145ème. Mais ce n’est pas pour autant que les choses s’améliorent. Comme le précise “Reporters sans frontières” : “« Dans un pays où la majorité du territoire échappe au contrôle de l’État, les autorités ont de plus en plus de mal à tolérer la critique ». Ainsi, plusieurs journaux ont été sanctionnés en 2019 pour avoir déplu au pouvoir.

Mais dans ce concert de médiocrité, la RCA n’est pas seule, mais très bien accompagnée. Avec ses voisins sous régionaux : le Congo Brazza 118ème, le Gabon 121ème, le Tchad 123ème, le Cameroun 134ème, le Soudan du sud 138ème, la RDC 150ème et la Guinée Equatoriale 165ème, tenant le pompon des pays où la liberté de la presse reste sous surveillance.

A noter également les fréquentes intrusions du pouvoir local à chercher à faire infléchir les lignes éditoriales des média, soit par le bâton : Menace de sanctions, soit par la carotte, la corruption.

C’est de la sorte que de nombreuses campagnes furent instrumentalisées, pour s’en prendre à différentes cibles : aux français, aux russes..etc, et dernièrement contre les étrangers.

Tout à l’opposé, la Norvège reste toujours numéro une mondiale pour la liberté de la presse, devançant des mauvais élèves occidentaux, pourtant de récurrents donneurs de leçons aux autres, comme les Etats-Unis 45ème, ou la France 34ème, étant même derrière des pays africains comme la Namibie 23ème, le Cap vert 25ème, le Ghana 30e ou encore l’Afrique du Sud 31ème. Clos la liste, et sans surprise, la Corée du Nord à la 180ème et dernière place.

© Avril 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés