Centrafrique : La MINUSCA et les FACA délogent SIDIKI de KOUI

Français | English

Par  V.M

BANGUI [LNC] – Selon la MINUSCA, les forces armées centrafricaines, dans une mission conjointe avec les troupes portugaises de la MINUSCA, dans le cadre des opérations « A la Londo », auraient délogé depuis lundi matin dernier, Abass SIDIKI et son groupe armé 3R, de leur fief de KOUI dans le Nord-Ouest du pays. Et ceci, avec une démonstration d’avions de chasse français, ayant effectué ce que les militaires nomment : un « show of presence », signifiant un survol de la zone, afin d’effrayer les insurgés. Un scénario qui complexifie encore plus la situation sécuritaire sur le terrain en Centrafrique, et complètement vidant de son contenu l’accord de paix signé en février 2019 au Soudan. Car la majorité des bandes rebelles signataires ont depuis repris leurs habitudes de criminalité et de délinquance. Ce dont tout observateur avisé se serait douté dès le départ.

Pour Maxime Kazagui, le ministre de la Communication, bombant le torse – les occasions de le faire étant rarissimes : les opérations ne sont pas terminées”. En effet, selon lui, “Des opérations de patrouilles et de ratissage” seraient actuellement en cours dans la ville.

Côté “3R”, pour le général BOBO, chef des opérations militaires du groupe armé, outre l’incompréhension de “cette agression contre eux”, déclare n’avoir subi aucune perte humaine.

Ajoutant que depuis des semaines, son groupe avait demandé à plusieurs reprises des discussions avec le gouvernement mais en vain. Des appels selon lui restés sans suite.

Ses troupes seraient actuellement en fuite dans la brousse, et SIDIKI lui-même, signalé vers la ville d’ABA.

Dans le communiqué ci-joint, les “3R” dénoncent les arrestations arbitraires d’éleveurs peuls, et transférés à Bangui sans motif.

Enfin, comme d’habitude, de vastes mouvements de populations ont été signalés, causant une nouvelle crise humanitaire.

© Août 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés