RÉGION/Kaga-Bandoro : La MINUSCA appuie les confections locales de masques de protection

Français | English

La MINUSCA, à travers son bureau régional de Kaga Bandoro, a posé un moyen important dans la lutte contre la propagation du coronavirus dans la Nana Gribizi, en rendant disponibles des masques fabriqués par des bénéficiaires de la 3ème phase du Projet de réduction des violences communautaires (CVR-3).

Une double opportunité pour ces anciens éléments de groupes armés de pratiquer les connaissances théoriques acquises et de se rendre utiles aux communautés dans la lutte contre le COVID-19.

Nassira Zakaria est une des soixante-quatre (64) apprentis couturiers du site de Démobilisation désarmement et réintégration (DDR) de Kaga Bandoro. Elle précise que c’est un bonheur de laisser tomber les armes, d’apprendre un métier et qu’après sa formation, de participer à la lutte contre le coronavirus à travers la fabrication de masques. « Je n’avais pas de métier mais la MINUSCA à travers le programme CVR est en train de faire de moi une valeur sûre pour mon pays », a-t-elle confié.

Débonnaire Koueoungbo, maître couturier et formateur, rappelle qu’au départ, la fabrication des masques était perçue comme un exercice à donner aux apprentis de sa section. L’idée d’en produire en grande quantité est venue de la MINUSCA. « Aujourd’hui je suis content d’amener ces futurs couturiers à tirer, de ces séances pratiques, des outils de protection contre la propagation du coronavirus a Kaga Bandoro », a dit le formateur.

Helder Da Costa, Coordonnateur de la section DDR) à Kaga Bandoro, garantit l’accompagnement de la Mission à ces volontaires pour la fabrication des masques qui seront remis au comité préfectoral en charge de la lutte contre la pandémie dans la Nana Gribizi.

Rappelons que le projet CVR-3 avait procédé à la remise aux autorités locales des kits de lavage des mains à installer dans les lieux publics. Des affiches et banderoles portant des messages sur les mesures barrières et les manifestations du COVID-19, ainsi que des postes radios ont été distribués aux populations. Ces radios leur permettront notamment de rester à l’écoute des mesures gouvernementale sur la riposte au virus.

Source : MINUSCA