RUBRIQUE/TU NE LE SAVAIS PAS ? MAINTENANT TU LE SAIS : LA MINUSCA EN CENTRAFRIQUE

Rubrique dirigée par Firmine YABADA
.

L’histoire de la présence des casques bleus de la MINUSCA en Centrafrique est assez épique. La RCA n’a jamais validé une telle présence. C’est la France qui avait décidé pour elle en 2014. En violation du droit d’auto-détermination de ce pays. Et depuis, à l’ONU c’est la France encore qui décide de tout pour tout ce qui concerne le Centrafrique. Notamment pour le maintien de l’embargo sur les armes.

.

HISTORIQUE

.
C’est en avril 2014 que la France fera une proposition à l’ONU, pour la mise en place de casques bleus en Centrafrique, qui prendrait la suite de la MISCA.
Ceci sera effectif en septembre de la même année, sous le patronyme de Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (MINUSCA).
La présidente de transition en RCA de l’époque, Catherine SAMBA-PANZA, pas informée de la chose, de valider le fait accompli malgré elle.
.
Ce qui revenait à dire : 1- Que même si pays perdu et sans pouvoir réel à sa tête, le peu qui dirigeait ce pays n’a pas été consulté.
.
Que 2- La présence de la MINUSCA en Centrafrique est en conséquence illégale.
Et depuis, cette MINUSCA s’est surtout illustrée par son incapacité à accomplir sa mission, à tel point que sous son mandat, 85% du territoire centrafricain échappe au contrôle du peu de pouvoir central de Bangui. Et que des centaines de filles et de femmes centrafricaines furent et sont toujours violées par ces soldats de “la paix”, et en toute impunité.
.
Que également, la MINUSCA aura contribué à la balkanisation du pays. La RCA n’étant plus qu’une expression géographique sur une carte. Elle est balkanisée. grâce à la caution de la MINUSCA aux groupes armés.
.

© Août 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés