TEMPÉRATURE : l’imposture Serge CELSE et sa “génération douée”

Français | English

Marie-Pierre COPPENS

BANGUI [LNC] – Serge LENGUENDAYEN de son vrai nom, fondateur du parti politique “le mouvement Génération Douée Centrafrique” formé en Septembre 2016, avec l’ambition de faire la différence en Centrafrique, est-il crédible ? “Génération douée” ? Les autres seraient-ils de la génération pas douée ? L’homme vit  en France, porte beau, a le verbe facile et haut, et il voudrait faire la révolution. Mais il y a quoi derrière la belle facade ? Détails….

“Je suis un technicien, je suis pragmatique” déclare-t’il. Et il envisage d’être candidat à la prochaine élection présidentielle. Ambitieux, et sans ambages, de déclarer : “On va venir montrer aux politiciens comment développer une nation.” Ben voyons ! Il ne doute de rien avec son slogan «Lawa Lawa Kodoro ayéké lôndo».

UNE BAUDRUCHE

Il dispose de moyens en France pour faire sa propagande personnelle, mais nul ne connaît sa dite “génération douée.” Toujours inconnue en Centrafrique.

D’un analyste politique à Bangui le concernant : “C’est un rêveur. En plus d’être un haineux. Il n’aime personne à part lui-même. Et il prend plaisir à s’écouter gloser. Vous vous rendez compte, il a même changé le drapeau national en y ajoutant des étoiles à sa fantaisie. Ce qui est un crime d’état. On ne touche pas au drapeau national. Dans aucun pays ceci n’est permis. Mais lui, il vit dans sa bulle. C’estr un autiste. Son parti, à part faire du bruit sur les réseaux sociaux, est une coquille vide. Il n’y a rien dedans. Qui le connaît ici au pays ? Pourquoi vous perdez votre temps à écrire sur cette imposture ?”

CONTENU DU PROGRAMME POLITIQUE ?

Analyse de Sandra MARTIN-WHITE l’experte juridique et politique de LNC : ” Tout le monde a le droit de créér un parti politique, ce n’est pas le souci. Depuis Bokassa, enfin, ce droit est acquis. J’ai pris le temps d’étudier ses propositions politiques. Mais, je n’y ai rien trouvé de sérieux, voire rien du tout, sorti des ce que tout le monde peut raconter comme évidences, “Respect mutuel”, “Intégrité” et blah blah blah. Rien de sérieux. Mais aussi des âneries comme l’interdiction de la Franc-maçonnerie, des Rosicrusiens, du Rotary Club, ou du Lions Club. Au nom de quoi ? Ce sont des puérilités qui rendent cet individu pas crédible. Pour être franche, tout ceci le confine à la mythomanie. Au moyen âge, un tel type d’individu était qualifié d’amuseur public. Il vit dans ses rêves. Ne pas le réveiller.”

© Mai 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés