Centrafrique/Politique : Le RDC qualifie de “Hold up électoral” les manœuvres du pouvoir pour tenter de prolonger Touadera

Français | English

Eve MALONGA

BANGUI [LNC] – L’opposition politique unanime avait rejeté l’idée de prorogation du mandat de Faustin TOUADERA, au prétexte de pandémie du Coronavirus. Le 2ème vice-président du Parlement avait officiellement annoncé le principe. Le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) vient lui de poser son veto net et clair.

Pour ce parti, la manœuvre est cousue de fil blanc. Mais le pouvoir en place ne lâche toujours pas le morceau. Avant hier au palais, Touadera recevait des membres du Conseil Constitutionnel, dont sa présidente Danielle Darlan. Officiellement pour parler des dispositions à prendre concernant la pandémie du Covid-19. Officieusement, pour tâter le terrain, concernant l’extension de son mandat hors passage par les urnes.

Dans une déclaration le le bureau politique du RDC de préciser : « Cette auto prorogation avait déjà préfiguré un hold-up électoral, lequel avait privé de représentation à l’Assemblée nationale quelques grands partis politiques ayant pignon sur rue tel que le RDC, et qui a accouché de la pire crise politique et sécuritaire dans laquelle se débat encore le peuple centrafricain jusqu’à ce jour. »

Et de conclure : « le RDC exhorte vivement le président de la République à convoquer les forces vives de la nation à des assises inclusives autour de la question du vide constitutionnel généré par un glissement probable du calendrier électoral, et éviter de la sorte d’ajouter à la crise sécuritaire, une crise politique aux conséquences insoupçonnées. »

Le RDC estime enfin, que plutôt que de se lancer dans des magouilles politiques, le gouvernement ferait mieux de trouver des mesures adaptées aux réalités centrafricaines, afin de ravitailler la population en eau potable, et d’assister les plus démunis.

© Avril 2020 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés