Centrafrique : La ville de Mobaye-Bonga se dépeuple.

Par V.M

La ville de Mobaye, un des paradoxes du découpage colonial est une ville coupée en deux. Mobaye Bango (côté RDC) et Mobaye Bonga (côté RCA).
Et c’est l’affinité des 2 côtés de la frontières qui facilite l’actuel afflux des mobayens en RDC.

Nous fûmes les premiers à vous avoir tenu informés des visées de la Séléka sur Mobaye, dans leur optique de contrôle du fleuve, à un moment ou il se disait que les positions guerrières étaient figées, et que les forces d’interposition tenaient bon.
Peu nous avait cru…

No photo description available.L’afflux de réfugiés en RDC approche dorénavant le chiffre de 3300 et en constante augmentation.
Sur place, même si les autorités locales font de leur mieux pour les aider. Les gens manquent cependant de tout.
Ce qui avait poussé le commissaire du district du Nord-Oubangui à faire appel à l’aide du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR.

Pour rappel, depuis Décembre dernier, plus de 1500 centrafricains avaient déjà fui sur l’autre rive, à Zongo en face de Bangui.

Si le HCR et la Croix Rouge congolaise s’activent pour réguler les choses, du côté des autorités centrafricaines, c’est le silence radio.

Il en est de même des sanctions annoncées par les politiques de la Séléka contre les troupes incontrôlées.
Ce ne fut qu’un effet d’annonce.

V.M pour LNC