REGION/BRIA (Haute Kotto) : A craindre une résurgence des violences

Joseph DECALO

BRIA [LNC] –  Ne se remettant toujours pas des multiples séismes sécuritaires qu’elle a subi,  avec en apex les terribles affrontements du 21 novembre 2016 entre groupes armés, Bria n’est toujours pas guérie.

Le 26 avril dernier, la MINUSCA organisait un forum de reconciliation et de paix entre les leaders communautaires à l’hotel de ville. Mais un simple trompe l’œil qui n’a pas vraiment changé grand chose. Car ce ne fut jamais suivi de mesures d’effet.

BIRAO INSPIRE

Derrière les  combats fratricides entre Séléka à Birao, il y a en sourdine de vives tensions séculaires entre les deux ethnies dominantes du Nord, les Rounga et les Goula, ne pouvant pas franchement se voir en peinture les uns les autres.

Comme à BRIA le feu continue de couver, il risque de se déployer, en s’inspirant de Birao, tant actuellement des tensions inter-ethniques sont palpables.

Pour des observateurs, le risque est grand pour que de nouveau la Haute Kotto se ré-embrase.

© Septembre 2019 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés