Centrafrique : L’accord de paix de Khartoum part en lambeaux (Audio)

Eve MALONGA

BANGUI [LNC] – TOUADERA dans sa bulle autistique quand concernant l’Accord de Khartoum, il déclarait récemment ceci au MONDE : “Nous avons signé un accord dont tout le monde a vu l’intérêt et nous travaillons sur cette base pour que chacun mesure ses bénéfices.” Et les intérêts de la chose ont été vues d’entrée. Un tollé de protestation contre dans le pays, et depuis, ses copains de jeu issus des bandes armées, non seulement ne respectent pas le peu que cet accord exige d’eux, mais certains même de snober les postes ministériels leur assurant une confortable impunité.

 

De l’Accord de Khartoum, il n’en subsiste que ses oripeaux, pouvant à peine servir de cache sexe.

Même un partenaire présidentiel comme Martin ZIGUÉLÉ, habituellement très coulant avec les dominants et fataliste, de protester, en exigeant de la MINUSCA des actions robustes contre les bandes armées. Autant dire un enterrement de première classe.

Le treizième accord de paix en Centrafrique, doucettement de ressembler aux précédents, un échec !

Et comme à son habitude, Faustin TOUADERA de plus en plus isolé, de balbutier ses éternelles phrases creuses et ses fumeuses espérances.

La descente sur le plancher des vaches risque d’être douloureuse.

© Septembre 2019 – LAMINE MEDIA – Audio VOA – Tous droits de reproduction réservés