HUMANITAIRE : Le PAM ouvre une voie fluviale, en utilisant l’Oubangui pour accélérer la livraison de nourriture en Centrafrique

Français | English

“Les dons du peuple des États-Unis constituent le fondement des opérations du PAM en RCA. Nous sommes reconnaissants au gouvernement américain et à l’USAID pour leurs soutiens aux personnes les plus vulnérables du pays.”

COMMUNIQUÉ WFP

Traduction de Karen Ann SULLIVAN (LNC)

BANGUI – Le Programme alimentaire mondial (PAM) a salué aujourd’hui la toute première livraison d’aide alimentaire à la République centrafricaine (RCA) sans littoral, à l’aide de barges le long du fleuve Oubangui depuis le Congo voisin. La nouvelle route d’approvisionnement de Brazzaville à Bangui est une voie alternative et complémentaire, qui rendra plus rapide l’assistance alimentaire vitale disponible pour RCA.

L‘expédition parvenue à bon port aujourd’hui, qui comprend des légumineuses et de l’huile végétale, est la première d’une série de plusieurs convois attendus de ce biais. Ces produits alimentaires font partie d’un don des États-Unis, le plus grand donateur du PAM en RCA.

«La possibilité d’utiliser le fleuve Oubangui pendant la saison des pluies permet au PAM d’avoir un itinéraire supplémentaire de juillet à décembre chaque année, ce qui est plus rapide, ne nécessite pas d’escortes militaires et peut transporter une grande quantité de denrées alimentaires vitales», a déclaré le représentant pays du PAM et Directeur par intérim, Samir Wanmali. «Les dons du peuple des États-Unis constituent le fondement des opérations du PAM en RCA. Nous sommes reconnaissants au gouvernement américain et à l’USAID pour leurs soutiens aux personnes les plus vulnérables du pays.»

Le fret commercial et humanitaire en RCA est principalement acheminé via le port de Douala, au Cameroun voisin. Cependant, la congestion sur ce corridor d’approvisionnement, que le PAM utilise pour 90% de ses produits, avec le début de la saison des pluies, une infrastructure routière faible, et des incidents de sécurité le long de la route de Douala – Bangui, tous contribuent aux retards dans la réception des approvisionnements et à leur tour entravent la capacité du PAM à soutenir les personnes vulnérables.

<< Les États-Unis sont déterminés à fournir une aide humanitaire vitale aux Centrafricains dans le besoin. Je suis heureux de voir cette nouvelle route d’approvisionnement ouverte, et je remercie mes collègues de l’ambassade américaine à Brazzaville et nos partenaires du PAM, d’avoir rendu possible  la logistique pour permettre cette livraison critique possible », a déclaré Lucy Tamlyn, l’ambassadrice des États-Unis en RCA.

Les besoins humanitaires augmentent en RCA alors que les vulnérabilités existantes des populations touchées par la crise ont été exacerbées par la pandémie COVID-19, avec un impact significatif sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

En juin 2020, le PAM a fourni une aide alimentaire à près de 670 000 personnes. Cependant, l’opération du PAM en RCA présente d’importants déficits de financement qui entraveront sa capacité à répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels urgents dans le pays. Le PAM a besoin de 83 millions de $ pour être en mesure de fournir une aide alimentaire à 1,8 million de personnes jusqu’à la fin de l’année.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est la plus grande organisation humanitaire du monde, sauvant des vies dans les situations d’urgence, renforçant la prospérité et soutenant un avenir durable pour les personnes qui se remettent des conflits, des catastrophes et de l’impact du changement climatique.